Méthode Feldenkrais

Il serait dommage de parler de la méthode sans évoquer qui était Moshe Feldenkrais et quel était son parcours. Né en Russie en 1904, il gagna la Palestine par ses propres moyens à l'âge de 14 ans. A partir de 1928, il étudia à Paris où il devint docteur en sciences physiques. En 1938, il travailla avec Frédéric Joliot et Irène Curie. Faisant partie des premières ceintures noires de judo en Europe, il devint le fondateur du Jiu-jitsu club de France dont Jigoro Kano fut le président d’honneur.
De sa formation en Arts Martiaux, il tira une conception orientale du mouvement efficace et harmonieux utilisant une énergie minimale.


Enfin, une blessure grave au genou détermina l'orientation de son travail : celle du mouvement et du système nerveux. En effet, face à l'incapacité du corps médical à lui assurer un fonctionnement normal de son articulation blessée, il se tourne vers lui même et vers ses propres possibilités. Il observe scrupuleusement la mécanique interne de son corps et y découvre un univers inexploré qu'il ne cessera de parcourir en tous sens, toute sa vie. Il s'appuie également pour cela sur des études en neurophysiologie et en neuropsychologie. Il enseigne aussi bien en Europe, aux Etats-Unis, en Australie et en Israël où il meurt en 1984.

 

Il laisse derrière lui de nombreux ouvrages tels qu’Energie et bien-être par le mouvement ou L’être et la maturité du comportement, mais surtout, il a formé un grand nombre de praticiens qui continuent de transmettre et d’enrichir sa méthode.
Marc Reeses a rédigé un récit détaillé de sa vie dans l’ouvrage Moshe Feldenkrais: A Life in Movement.

©suzyphotography

©2021 Fany Astorg

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now